Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche pour “memo psycho”

2016-11-20T09:27:45+01:00

Les 2 profils de haut potentiel selon Fanny Nusbaum

Publié par Delphine Basson Psychologue
Les deux formes d’expression du haut potentiel chez l’enfant
Haut potentiel « intellectuel » chez l’enfant

Laboratoire Santé, Individu, Société, EAM-4128, Psychologue, Docteur en Psychologie, Chercheur Associé.

Présenté par  Fanny Nusbaum

 

La littérature a longuement décrit le profil cognitivo-comportemental type de l’enfant à Haut Potentiel (HP). Ce portrait dépeint de façon étonnamment juste la majorité des enfants à haut potentiel intellectuel. Or, bien qu’il ait été utile de proposer cette description « métonymique » pour les besoins de l’identification claire d’une problématique jusqu’ici méconsidérée, il paraît nécessaire à présent de passer à une approche plus précise et exhaustive du haut potentiel intellectuel.

La prise en compte d’un second profil cognitivo-comportemental inhérent au HP nous semble ainsi primordiale. Ce profil, que nous nommerons « Laminaire », a probablement été oublié de la littérature car il ne fait que très rarement l’objet de consultations thérapeutiques.

C’est pourquoi nous nous attellerons dans cet exposé à présenter en détail les deux profils relatifs au HP : D’abord le profil le plus répandu, que nous appellerons « Complexe », puis le profil Laminaire.

Outre un QI Total supérieur à 125/130, communément admis pour valider le HP en général, c’est l’observation d’une majorité des caractéristiques décrites qui déterminera surtout l’appartenance d’un sujet à l’un ou l’autre de ces profils (Terrassier et al., 2005).

HP- Profil Complexe

 

Cognition

L’enfant à HP- Profil Complexe (HP-C) a besoin d’apprendre, mais surtout de comprendre ce qu’il apprend et pourquoi il l’apprend. Ce besoin de stimulations quasi permanent lui confère une grande curiosité concernant le monde qui l’entoure.

Le processus d’adaptation repose ainsi principalement sur un filtrage des stimulations au travers de son intelligence, et plus particulièrement de ses capacités (défensives) de rationalisation.

La pensée, probablement par adaptation à ce « picorement cognitif », apparaît rapide, fulgurante, associative et intuitive. Il s’agit d’une pensée version cerveau droit, profondément divergente, où une image en appelle une autre, un mot en fait surgir un autre, pour arriver de fil en aiguille à l’Eureka.

C’est pourquoi tant d’enfants et d’adultes à profil Complexe relatent ce « cerveau qui tourne en permanence », comme si la réflexion était une addiction. Ainsi, l’enfant à HP-C convoite cette drogue ; mais elle l’épuise parfois.

L’univers interne se montre ainsi très riche et imagé, et l’enfant éprouve un grand besoin de prendre régulièrement du temps pour laisser vagabonder sa pensée fantasmatique débordante.

Un autre avantage conféré par ce profil HP-C réside dans la créativité qu’il induit (Gibello, 2003). En effet, le mode cérébral analogique repose sur des associations symboliques et sur une forte charge émotionnelle, terreaux essentiels à la capacité de création.

En revanche, on notera une difficulté dans le raisonnement analytique et dans les capacités d’approfondissement. Cette difficulté est liée à la fois à la préférence cérébrale analogique au détriment d’un fonctionnement digital, et à l’instabilité inhérente à tout processus émotionnel.

Par ailleurs, le mécanisme préférentiel de pensée analogique met l’enfant à profil Complexe aux prises avec une difficulté de planification et d’anticipation. Ce phénomène s’explique probablement par le caractère non chronologique de la pensée en arborescencepar opposition au processus de planification.

L’expression psychomotrice se montre ainsitrès irrégulière, ponctuée à la fois de « coups de génie corporel » et de « pieds pris dans le tapis ».

Enfin, la vulnérabilité attentionnelle, psychomotrice, et émotionnelle dont souffre souvent cet enfant se montre en décalage avec certaines de ses aptitudes cognitives. Cette dyssynchronie se traduit d’ailleurs par une plus forte hétérogénéité des résultats aux échelles de Wechsler (Terrassier, 2005). 

 

 Comportement

Le comportement de l’enfant à HP-C correspond généralement à son fonctionnement cognitif : il est assez inégal.

En premier lieu, on observe un enfant à lapersonnalité atypique, cultivant la différence, sans forcément le vouloir. Que cette différence s’exprime sous une forme introvertie ou extravertie, cet enfant ne passe jamais inaperçu. Il bénéficie et pâtit à la fois d’une présence particulière, connotée positivement ou non.

L’enfant au profil Complexe est animé par une sensibilité « à fleur de peau », qui lui confère souvent un humour cinglant, ayant probablement une fonction sublimatoire.

On le qualifie ainsi fréquemment d’ « incontrôlable », « caractériel », « mal élevé », surtout quand il se trouve dans un contexte où certaines règles sont incontournables : système scolaire, jeu, compétition, vie en société (Terrassier, 2005)… Car cet enfant supporte assez mal l’aspect rigide et froid d’une règle, qui, pour être en mesure de s’adapter à la majorité, s’avère forcément grossière et sans pertinence dans certains cas… ce qu’il ne manque pas de pointer !

Sa différence mal assumée, souvent déniée, et sa sensibilité exacerbée l’emprisonnent ainsi dans des écueils relationnels, et parfois dans une tour de solitude. Qu’il se présente commeun chef de file ou comme un marginal, son attitude au sein du groupe ne souffre pas la demie mesure, de sorte qu’il fait rarement l’unanimité en société…

Consciemment ou non, il peut aisément se mettre en position difficile par la provocation, incapable d’adopter une position politiquement correcte, de sécurité ou d’économie (physique, psychique, relationnelle). Il engendre ainsi, sans le vouloir,désapprobation et rejet, ce qui le fait profondément souffrir.

Pourtant, il s’agit la plupart du temps d’un enfant généreux et attachant. De surcroît, il est en capacité de communier avec l’émotion de son interlocuteur, d’être en sympathie pour l’autre. Mais s’il est apte à « fusionner » émotionnellement, il rencontre une réelle difficulté à faire preuve de suffisamment de flexibilité mentale pour se mettre à la place de l’autre sur un plan affectif tout en gardant une certaine distance. [...]

Le parcours scolaire apparaîtra comme hautement dépendant de la relation à l’enseignant. S’il parvient à se nouer une relation qui dépasse les tentatives régulières de cet enfant de questionner les limites posées, et qu’il se crée un lien émotionnel entre l’enseignant et lui, alors l’enfant à HP-C sera en mesure d’exprimer son potentiel. Si, en revanche, la relation qui s’installe est basée sur un rapport frontal dont l’objectif principal est d’amener cet enfant à s’adapter au système coûte que coûte, alors les conséquences au niveau des performances scolaires et du comportement peuvent devenir désastreuses.

D’aucun décriront ainsi l’enfant à HP-C comme manipulateur. Sa compréhension fine des processus émotionnels, bien que mal gérés, et son besoin de maintenir un contact affectif constant comme lien entre lui et son environnement sont pour beaucoup dans cette interprétation.

En réalité, la plupart des enfants à profil Complexe sont en souffrance : Le monde qui les entoure leur est étranger et menaçant, de sorte qu’ils sont contraints de développer des capacités cognitives et une sensibilité extrêmes pour se l’approprier, au prix d’une dépense attentionnelle considérable.

Par ailleurs, la différence de temporalité et de spécificités entre sa réalité interne et la réalité externe plonge souvent cet enfant dans un sentiment de frustration intense, qu’il a bien du mal à maîtriser. Il ne supporte pas de ne pas réussir immédiatement une tâche, et préfère l’abandonner ou ne pas s’y engager pour ne pas avoir à faire face à uneangoisse d’échec. Il éprouve aussi la plus grande difficulté à faire preuve de patience ou à ne pas voir son désir assouvi.

 

En résumé, l’enfant à Haut Potentiel Intellectuel, profil Complexe, bénéficie d’une pensée hors normes, d’une grande créativité et d’une capacité d’attachement considérable. Cependant son inconstance dans l’effort et les irrégularités dans ses capacités cognitives, psychomotrices et relationnelles font de lui un enfant souvent fragile, isolé et en souffrance qu’il convient d’accompagner pour valoriser son potentiel et minimiser ses handicaps

 

 Personnages et personnalités à HP-C

Tom Sawyer, Heidi, Sophie (Les Malheurs de Sophie), Aladin, Le Petit Prince, Julien Sorel, Dark Vador, Calvin (Calvin et Hobbes), Léonard de Vinci, Wolfgang Amadeus Mozart, Vincent van Gogh, Nostradamus, Camille Claudel, Coco Chanel, Arthur Rimbaud, Oscar Wilde, Winston Churchill, Charles Baudelaire, Albert Einstein, Sigmund Freud, Napoléon 1er, Pablo Picasso, Francis Bacon, Salvador Dalì, Romain Gary, Serge Gainsbourg, Jacques Brel, Madonna, Mickael Jackson, Eric Zemmour, Michel Onfray, Nicolas Bedos, Alain Finkielkraut, Raymond Domenech, Fabrice Luchini, Roberto Benigni, Gaspard Proust, Jean-Marie Bigard, Peter Doherty, Amy Winehouse.

 

 

 

  HP- Profil Laminaire

 

Cognition

L’enfant à HP- Profil Laminaire (HP-L) trouve habituellement du plaisir à apprendre ; cependant il ne s’agit pas pour lui d’une nécessité « vitale ». On sera surpris par son ouverture d’esprit et par sa capacité à répondre de façon appropriée à des stimulations diverses et variées

Ouvert d’esprit, mais non pas curieux : contrairement à l’enfant à profil Complexe, l’enfant à profil Laminaire ne part pas en quête de connaissance avec une avidité fébrile, mais fait preuve pour autant d’une acceptation et d’un enthousiasme sereins quand l’information se présente à lui.

Cet enfant ne se sent pas fondamentalement différent des autres enfants de son âge. En effet, sa spécificité se révèle beaucoup plus fonctionnelle que structurelle. Il raisonne en général très tôt sur un mode analytique. C’est alors la qualité d’utilisation de ses capacités cognitives qui va le distinguer de ses pairs, et non pas son mode de pensée, comme l’enfant à HP-C. Aussi sa rapidité d’esprit et son efficacité s’expriment-elles de façon proportionnelle à son degré d’entraînement dans le domaine travaillé.

L’enfant à HP-L ne se montre ainsi pas particulièrement créatif et entreprenant, excepté dans les registres qu’il maîtrise et qui le motivent. Mu par une nécessité d’autoconservation, il lui faut un certainsentiment de sécurité pour être en mesure de s’exprimer pleinement dans une discipline. En revanche, une fois qu’il a acquis la certitude de sa compétence, il peut accepter le danger, et même le rechercher parfois, en vue de parfaire sa maîtrise du champ de son choix. Sa grande lucidité, additionnée à la prise de risque qu’il s’octroie, le rendent ainsi redoutable dans son domaine d’exercice.

L’enfant à HP-L acquiert de bonne heure une capacité, voire un besoin de planification et d’anticipation. Pas de difficulté outre mesure, ainsi, dans l’application des règles éducatives. Cependant, l’impossibilité de prévoir et d’anticiper le place dans une angoisse qui l’inhibe jusqu’à ce qu’il ait pu élaborer une stratégie d’ajustement, contrairement à l’enfant à HP-C qui réagit en jouant avec l’imprévu par contournement ou confrontation.

Le fonctionnement cognitif est à prédominance analytique. Le processus de pensée s’effectue ainsi sur un mode linéaire, avec un raisonnement principalement déductif et de bonnes capacités d’approfondissement. Néanmoins on note une moindre aptitude dans la pensée globale et la généralisation, et une tendance à « prendre pour argent comptant » le comportement et les mots prononcés par autrui.

Parcours scolaire, sport, musique, tous les domaines sont susceptibles de convenir à l’enfant à profil Laminaire dans son évolution. En effet, les acquisitions sont en général régulières, sans dyssynchronie cognitive, cognitivo-affective ou psychomotrice, de sorte que l’on observe généralement des résultats assez homogènes aux échelles de Wechsler.

 

 Comportement

Tout d’abord, on observe un enfant à la personnalité « facile ». On ne sent pas en lui le sceau d’un esprit torturé. Il se présente par un abord assez simple, sans « fioritures », sans en faire trop pour attirer l’attention sur lui.

Que ce soit sur un plan vestimentaire, postural, comportemental ou relationnel, on peut parler d’un enfant qui sait en général être à sa place.

Lui aussi, pourtant, comme l’enfant à HP-C, est doté d’une présence particulière. Mais on décrira davantage cette présence comme« une aura ». Il ne s’agit pas ici d’une manière d’être-au-monde qui fait presque systématiquement violence à autrui. Au contraire, l’enfant, comme l’adulte à profil Laminaire, fait généralement l’unanimité.

Il est par ailleurs pourvu d’une grande luciditéqui lui confère souvent un sens critique aiguisé. Ce mode de pensée lui est utile pour servir son besoin d’excellence propre à satisfaire sa construction personnelle. La préoccupation pour l’amélioration du monde vient ainsi en seconde position, après la nécessité de se construire en tant « qu’homme/femme de bien ».

Aussi, il se montre assez tôt exigeant quant aux enseignements, notamment scolaires, qui lui sont donnés.

Par ailleurs, sa sensibilité fine, sans être exacerbée, fait de lui un enfant suffisamment empathique pour comprendre ce que l’on attend de lui et ce qu’il peut attendre d’autrui. Il conçoit dès lors qu’un adulte puisse ne pas se trouver en mesure de tenir sa promesse. La parole donnée lui importe, comme tout un chacun, mais il sait se montrer flexible avec cette notion. En revanche il se fait une haute idée de la distinction du bien et du mal.

Le sentiment d’être différent ne constitue pas un problème pour l’enfant à HP-L, car sa spécificité s’exprime le plus souvent sur le plan du « faire » et non de l’« être ». En outre, cette différence est en général toute à son avantage et le valorise.

Le parcours scolaire s’avère assez régulier et de très bon niveau, dès lors que l’enfant a trouvé ses repères et son équilibre dans l’environnement de l’école.

L’enfant à HP-L perçoit le monde comme un trésor de ressources qu’il suffit d’explorer, et non pas comme une menace. Il ressent une certaine facilité à tirer les fils adéquats pour obtenir les informations nécessaires à sa progression. Son comportement tend ainsi ordinairement vers la construction d’une évolution cohérente avec ses capacités et ses désirs.

Bien que confiant dans lui-même, il peut vivre une forte anxiété quand il est susceptible de ne pas être le premier ou de ne pas répondre aux attentes d’autrui, particulièrement d’un adulte. Cependant, dès lors qu’il trouve l’attitude correcte et surtout généralisable et reproductible à adopter pour satisfaire à ses exigences envers lui-même, le degré d’anxiété s’affaiblit considérablement.

 

En résumé, l’enfant à Haut Potentiel Intellectuel, profil Laminaire, bénéficie de capacités cognitives, psychomotrices et relationnelles de bon niveau et –le plus important– en adéquation avec son environnement. Il n’éprouve ainsi pas la nécessité de défendre ou d’imposer sa place au sein du monde, puisqu’il sent cette place déjà acquise. Si aucun traumatisme ne vient freiner son évolution, le parcours de vie de cet enfant se révèle en général constructif et adapté. 

 

 Personnages et personnalités à HP-L

Astérix, Tintin, Mickey Mouse, Buzz l’Éclair, Fée Clochette, Dora l’Exploratrice, Harry Potter, Le Petit Nicolas, Merlin l’Enchanteur, Maître Yoda, Mac Gyver, François Rabelais, François 1er, Louis XIV, Victor Hugo, Henri Bergson, Claude Monet, Auguste Rodin, Raoul Dufy, Charles de Gaulle, John Fitzgerald Kennedy, Antoine de Saint-Exupéry, Roger Federer, Raphaël Nadal, Yannick Noah, Sébastien Loeb, Didier Deschamps, Bill Gates, Jacques Attali, Jean d’Ormesson, Michel Serres, Laurent Deutsch, Nathalie Kosciusko-Morizet, Stephen Hawking, Hubert Reeves, Tenzin Gyatso (Dalaï-Lama), Mère Theresa, Mathieu Chedid, Jean-Jacques Goldman, Natacha Polony, Francis Cabrel, Boris Cyrulnik.

 

Conclusion

Parmi les enfants à HP, la majorité de ceux que nous rencontrons pour un accompagnement présentent un Profil Complexe. Les enfants à HP-L, quant à eux, n’ont pas vraiment besoin de nos services, excepté dans le cas du passage d’un moment critique, ou dans une optique de coaching pour le développement de potentiel.

Cependant, ce profil, par l’attitude et la gestion mentale qui le sous-tendent, implique beaucoup moins d’angoisse et de souffrance que le Profil Complexe.

C’est la raison pour laquelle, par la connaissance des processus en jeu dans le Profil Laminaire, nous pouvons nous atteler à aider les enfants à HP-C à migrer vers le HP-L, en les accompagnant dans la capitalisation et la sédimentation de leur potentiel.

Nombre d’adultes à HP-C que nous connaissons ont pu se rapprocher du Profil Laminaire en travaillant sur eux-mêmes, et trouver ainsi un équilibre et une sérénité dans leur vie.

Bien sûr, le fond reste présent, la pensée toujours aussi bouillonnante et les relations aux autres toujours insolites. Mais nous sommes en mesure de les guider pour qu’ils apprennent prioritairement à se protéger d’eux-mêmes et de leur tendance à l’auto-sabordage.

Cette guidance peut s’opérer sous différents angles : cognitif, psycho-comportemental, médical… Cependant elle nécessitera avant tout l’apprentissage de la constance et de la quête de sens et d’objectivité, socles indispensables à la construction identitaire.

 

 

 

Références

Bénony H., Van der Elst D, Chahraoui K, et al. (2007) Lien entre dépression et estime de soi scolaire chez les enfants intellectuellement précoces. L’Encephale, 33, 11–20.

Gibello B. (2003) Problèmes soulevés par le surdon intellectuel de l’enfant. Le journal des professionnels de l’enfance, 25, 37–40.

Marcelli D., Braconnier A. (2008) Le problème de l’agir et du passage à l’acte. 7e ed., Adolescence et psychopathologie, Paris, Masson.

Revol O, Bléandonu G. (2010) Précocité, talents et troubles d’apprentissage. Dans : Approche neuropsychologique des troubles d’apprentissage, Masson.

Robert G., Kermarrec S., Guignard J.-H., Tordjman S. (2010) Signes d’appel et troubles associés chez les enfants à haut potentiel, Archives de Pédiatrie, 17, 1363-1367

Terrassier J.C. (2005) Les dyssynchronies des enfants intellectuellement précoces. Dans : Tordjman S., Les enfants surdoués en difficulté, de l’identification à une prise en charge adaptée. Rennes, Presses Universitaires de Rennes.

Voir les commentaires

2020-07-17T11:53:13+02:00

Les Ti Bonheurs

Publié par delphinebassonpsychologue

A partir d'aujourd'hui on réactive les Check list...

Pour partager nos idées...

Pour booster les jours sans..

Pour se faire du bien...

 

En cette période difficile comment garder l'esprit positif ? Comment prendre la vie avec légèreté ? Comment se protéger de toutes ces agressions extérieures ?
Et si on relançait la liste des "Ti bonheurs" !!!
Plus la liste sera longue, plus elle inspirera chacun d'entre nous et développera une pensée positive !
Je vous propose de commencer la liste... à vous de la continuer en cliquant sur commentaires !
Plus le brainstorming sera interactif, plus la pensée positive sera riche.
Il n'y aura que des bonnes idées, alors OSEZ !
 

 

Le tiramisu

Un magmum au chocolat noir devant les desesperates

Se coucher dans des draps propres

Se laver les dents avec une brosse à dents neuve

Commencer un pot de Nutella

Voir une coccinelle s'envoler

Un arc en ciel

Croquez à pleines dents dans des Garriguettes ou des Bigarreaux juteuses

Une balade au bord de la mer, pied nu dans le sable et sentir la fraîcheur des  vagues se jeter sur mes chevilles

Entendre les mouettes et le bruit du claquement des vagues

Regarder le soleil se coucher et s'emmerveiller de la beauté des couleurs dans le ciel

Un massage aux huiles essentielles

Admirer ce champs de coquelicots tous les matins en passant

Se mettre au lit bien au chaud le soir

Entamer le début d'une saison d'une série télé

Voir ma fille rire aux eclats et exprimer sa joie...un vrai bonheur qui fait chaud au coeur

Je ne sais plus ce qu'il passait à la radio hier mais un Mumbo 5 de Lou Bega ou un Maldon de Zouk machine, cela me redonne du baume au coeur !

Une musique qui respire l'été couplée d'un rayon de soleil

Un petit café en terrasse au soleil

Un bon expresso avec un speculos !

En ce jour de fête des mamans  un long coup de fil de ma fille et un petit peu après de mon fils ! que du bonheur !!!!

La complicité de mes enfants dans leur jeu

La tisane du soir avec mon mari

L'odeur de l'herbe fraichement coupée

Embrasser mes enfants dans le creux "chaud" de leur cou quand ils se lèvent !

Porter de nouveaux vêtements

Regarder une maman canne suivie de ses 7 petits canetons traverser une mare

Ecouter le gazouilli des oiseaux au petit matin quand tout est encore calme dehors

L'odeur du pain grillé le matin

Le calin de mon fils avant de le coucher

Raconter des blagues jusqu'à en avoir mal aux côtes

Un air de guitare avec des amis autour d'un feu de camp sur une plage un soir d'été

"Légume vert" de Philippe Vigand

Les nounours à la guimauve

Regarder un coucher de soleil

La magie de la neige dans les yeux des enfants

Le silence des aurores où la pensée raisonnée rejoint l'intuition

M'asseoir et apprécier le chat couché à ma droite et le chien à ma gauche

Commencer un nouveau cycle de formation en hypnose

Chercher un mot dans le dictionnaire pour son amoureux qui est loin

Regarder un film tous ensemble serrés sur le canapé

Préparer des gauffres et les partager avec ses enfants au retour de l'école

La lumière et le silence des paysages de neige

Une mésange qui vole de branche en branche

Ecouter "CO2 mon amour" à la radio en tricotant

Marcher dans la neige au milieu des bois

Flaner dans les rayons de la bibliothèque et se laisser tenter par un nouveau livre

La vue de ma salle à manger des chevaux et des poneys d'un centre hyppique avec une surprise de temps en temps un ou deux poulains qui viennent de naître et mes 4 chiennes qui montent la garde sous mon cerisier

Le chants des oiseaux dans le silence du p'tit matin, lorsque j'ouvre mes volets...

La phrase de Françoise CHANDERNAGOR : "Je trouve mes plus grands bonheurs dans les petits plaisirs" 

Manger un bon vrai camembert avec des grains de raisin !

Concevoir le char de l'école me permet de retrouver mon âme d'enfants et un peu de légèreté lorsque j'imagine leurs sourires le jour du carnaval

Regarder les clochettes du muguet sortir au milieu de la verdure du jardin

L'achat du joli petit carnet dans lequel je vais noter tous mes petits bonheurs!

Un apéri dinatoire avec mes amies de "cerveau"

Regarder les gouttes de pluie rebondir sur la table du mon salon de jardin 

Faire le marché sous un rayon de soleil

Faire un bouquet avec le lilas de mon jardin

Faire du tri dans mes affaires, donner, vendre... et avoir de la place !

Mujhey train sey lataktey hoey buhat maza aata hai

Rando dans un paysage de tourbière près du Lac de Vassivières dans le Limousin

Le thé jasmin impérial confectionné avec une eau à juste température:un bonheur !

Partir de la maison à bicyclette au lever du jour et se laisser glisser dans la fraîcheur du petit matin, bercée par le chant des oiseaux

Marcher pieds nus dans l'herbe

Animer un grand jeu de l'oie avec 9 enfants tout l'après-midi

Me poser dans mon canapé et profiter du calme !

Avoir la clé d'un nouveau local professionnel et pouvoir mettre en place de nouveaux projets

Une balade à vélo au bord de l'eau

Coudre un petit sachet avec du vieux tissu et le remplir de thé, lavande, pétales de roses...

Allumer une bougie

Allumer une bougie c'est un vrai bonheur, et quand un amoureux en allume une pour vous....

L'énergie d'une matinée ensoleillée, en particulier au moment où l'on franchit la porte de chez soi.

Danser dans la cuisine ce matin, ma fille et moi, encore ensommeillées toutes les deux sur Robin Thicke.

Le vrai bonheur, c'est quand nous nous aimons nous même et être en harmonie avec nous-mêmes.

Randonnée avec mon mari et mes enfants quelque soit l'endroit.

Faire une tarte avec les prunes que je viens de cueillir de mon jardin

Les yeux de mon fils lorsqu'il a reçu son premier ballon

Manger les figues de mon jardin

Prendre le train : regarder les paysages qui défilent le nez collé au carreau, observer les autres voyageurs et se laisser bercer pour finalement somnoler.

Voir mon fils rire avec moi

Croiser un ami cher perdu de vue depuis longtemps

Discuter avec un(e) ami(e) et se comprendre sans avoir besoin de finir nos phrases

Une discussion jusqu'à l'aube autour d'un verre de vin

Un arc en ciel dans un ciel gris

Le soleil qui me "fait de l'œil" le matin pendant mon petit-déjeuner en plein hiver.

Manger une barbe à papa sur la fête foraine avec mes enfants.

Gagner ou perdre à des défis absurdes mais drôles.

Le sourire de ma fille

Faire des roses des sables avec les enfants

Lancer des défis absurdes avec mes enfants et les voir éclater de rire

Faire rire des centaines de gens dans un champ entier de coquelicots

 

Faire les boutiques avec une carte bancaire illimitée


Me faire masser pendant des heures

 

Gagner en confiance


Être à l'aise en groupe


Publier mon rapport d'activité sur l'estime de soi

Boire un grand verre d'eau fraîche avec du pulco Sentir la douceur de l'eau de la piscine sur ma peau

Rentrer dans un magasin avec la clim quand on a super chaud

Manger un bon gâteau au chocolat

Méditer dans le jardin à 6h du matin

Retrouver un poème d'amour écrit par les enfants

Attendre la tombée du jour pour regarder les pipistrelles qui chassent et me passent sous le nez

M'affaler à plat ventre sur le lit pour lire

Sortir marcher de bonne heure le matin avant les chaleurs avec JUSTE les bruits de la nature

Danser toute seule dans le salon avec mes musiques préférées

Aimer ce que mes enfants adultes m'apportent et m'apprennent, chacun différent et enrichissant à sa manière

Me mettre à la place de mes petits-enfants quand ils sont là et redécouvrir le monde avec leurs yeux et à leur rythme

Voir la lune en plein jour...

Le sourire de ma fille

Un arc en ciel dans un ciel gris

Le soleil qui me fait de l’œil pendant mon petit-déj en plein hiver

Manger une barbe à papa sur la fête foraine avec mes enfants

Gagner ou perdre à des défis absurdes mais drôles

Une discussion jusqu'à l'aube autour d'un verre de vin

Discuter avec un ami et se comprendre sans avoir besoin de finir nos phrases

Croiser par hasard un ami perdu de vue depuis longtemps

Voir mon fils rire avec moi

Ecouter la musique d'Enya flora'secret

Les yeux de mon fils lorsqu'il a reçu son premier ballon.

Manger des figues de mon jardin.

Prendre le train : regarder les paysages qui défilent le nez collé au carreau, observer les autres voyageurs et se laisser bercer pour finalement somnoler.

Ouvrir ses fenêtres et laisser rentrer un peu de bonheur.

Faire une tarte avec les prunes que je viens de cueillir de mon jardin.

Attendre la tombée du jour pour regarder les pipistrelles qui chassent et me passent sous le nez

M'affaler à plat ventre sur le lit pour lire.

Sortir marcher de bonne heure le matin avant les chaleurs avec juste les bruits de la nature.
Danser toute seule dans le salon avec mes musiques préférées.

Aimer ce que mes enfants adultes m'apportent et m’apprennent, chacun différent et enrichissant à sa manière.

Me mettre à la place de mes petits-enfants quand ils sont là et redécouvrir la monde avec leurs yeux et à leur rythme.

Boire un grand verre d'eau fraîche avec du pulco citron.

Sentir la douceur de l'eau de la piscine sur ma peau.

Rentrer dans un magasin avec la clim quand on a super chaud.

Manger un bon gâteau au chocolat.

Méditer dans le jardin à 6h du matin.

Retrouver un poème d'amour écrit par les enfants.

Regarder tous les matins en arrivant en train à Paris, le Sacré Coeur.

Tricoter ou crocheter en prévision de cadeaux pour les gens qu'on aime.

Ecouter le chant d'un oiseau.

Etre entouré par les personnes qui nous aiment.

Lire vos p'tits bonheurs.

 

A VOUS...
Continuez en cliquant sur commentaires dans le bandeau gris ci-dessous !
Encore plein d'idées....
Encore plein de Ti Bonheurs

 

 

Voir les commentaires

2020-11-24T06:00:00+01:00

Happy Virginie, vers le Zéro déchet

Publié par Les Ti bonheurs de Delph

Voici la quatrième Interview Portrait sur le blog psycho.

Interview Portrait, c'est l'interview mais aussi le portrait d'une personne que j'ai pu croiser sur ma route. Cette personne nous parlera d'une de ses problématiques ou d'un thème qui lui tient à cœur ou encore d'informations importantes à vous faire découvrir. Tous les thèmes abordés dans ces Interviews Portraits sont en lien étroit avec les articles du blog ou avec mes valeurs. C'est pourquoi, vous pourrez cliquer sur tous les mots "rose" du texte afin de pouvoir mieux vous informer sur ce sujet évoqué. 

 

La crise sanitaire, que nous vivons depuis plusieurs semaines, semble éveiller les consciences. On entend beaucoup, un peu partout, que la Terre souffre. Nombreuses sont les personnes qui réfléchissent, se remettent en question et tentent de changer leurs habitudes. Virginie, très investie dans une démarche écologique, consacre beaucoup de temps et d’énergie dans cette mission…

 

***

  1. Bonjour Virginie, peux-tu te présenter en quelques mots ?

 

 

Bonjour Delphine, merci de m’avoir conviée sur ta blogosphère. Je m’appelle Virginie, je suis (re)mariée, j’ai 3 enfants et je suis psychologue, comme toi ! je travaille dans la protection de l’enfance et j’accompagne de nombreuses familles au quotidien afin qu’elles parviennent à mieux vivre ensemble ! Je suis aussi une danseuse et vice-présidente d’une école de danse associative. Je suis également une amoureuse de la vie, de ces petits bonheurs du quotidien que je partage activement autour de moi ! Je suis une optimiste invétérée et j’ai à cœur de transmettre mon regard sur ce monde que je rêve plus vert et plus solidaire. Je suis en effet très engagée pour l’environnement car j’ai envie d’offrir à nos enfants plus que ce que notre société actuelle leur promet (un véritable désastre écologique).  Il est urgent que nous changions notre rapport à la consommation afin de préserver des ressources naturelles qui fondent à vue d’œil ! Il est urgent que nous prenions conscience de la fragilité de la terre et que nous nous rendions compte que les humains et leurs quêtes de profits sont les seuls responsables (pas nous individuellement bien sûr …).

  1. Qu’est-ce qui est important pour toi dans la vie ?

 

 

Ma famille bien sûr, les liens qui m’unissent aux autres, à ceux qui me sont proches mais aussi à tous ceux dont je croise le chemin. La découverte ! Le voyage commence au bout de la rue et j’aime m’émerveiller de tout ! (il suffit d’aller faire un tour sur mon compte Instagram pour s’en rendre compte !) Et puis la nature ! Elle est tellement apaisante quand le chaos se fait trop puissant, mettre les mains dans la terre, admirer le ciel, me connecter aux arbres, aux fleurs en pleine conscience devient vital … Et en pleine crise sanitaire, au cœur d’une actualité dramatique ces petits gestes m’aident à me préserver et à me ressourcer. Ils permettent également de prendre conscience de la nécessité de protéger la planète.

  1. Peux-tu nous parler du collectif « 2 petits pois dans le bocal » dont tu fais partie.

 

Alors que j’étais engagée très activement dans le Zéro Déchet j’ai rencontré mon amie Marianne qui cheminait à son rythme de son côté. Après avoir assisté à la conférence de Jérémie Pichon de la Famille (presque) zéro déchet nous avons eu envie de créer dans un premier temps un groupe local sur les réseaux sociaux afin de transmettre toutes nos astuces, nos recettes, nos commerçants partenaires pour bien débuter cette démarche ! Ce groupe s’est transformé en collectif il y a quelques mois à la sortie du confinement … des journalistes locaux nous ont mises à l’honneur et tout doucement notre bocal s’est rempli ;-)

  1.  Qu’est-ce que le zéro déchet pour toi ? Quel est son intérêt ? Depuis quand t’es-tu lancée dans cette aventure ?

 

Tout a commencé pour moi fin 2015, après un novembre noir dont tout le monde se souvient. J’avais besoin d’agir et ne pas me sentir impuissante face à ce monde qui ne tournait déjà pas rond. J’ai vu le film DEMAIN de Cyril Dion et je me suis lancée dans l’aventure du Zéro Déchet avec force et convictions car là je pouvais agir ! J’ai entraîné ma tribu, j’ai révolutionné notre façon de consommer ! vive les bocaux, les boîtes et ma gourde ! à moi le vrac, le bio et le local ! Plus d’emballages non recyclables, nous sommes passés au solide dans la salle de bain, ma poubelle s’est mise à la diète pour arriver en quelques années à un poids de 3kgs / an pour 5 personnes de déchets destinés à être incinérés ou enfouis (la poubelle noire). Une victoire ! une satisfaction énorme de voir que nous pouvions réduire notre impact en consommant moins mais mieux, en pensant seconde main ou trocs entre voisins … Mais depuis un an ou deux, le ZD n’est plus une finalité, loin de là … il est la porte d’entrée à une véritable transition écologique … le bocal ne suffit pas … Nous avons installé des toilettes sèches, récupéré l’eau de pluie ou de la douche, changé de fournisseur d’énergie, augmenté notre mobilité douce, espacé les voyages trop loin (et oui je suis faillible, je suis une voyageuse passionnée qui a soif de contrées lointaines ou pas …). Le ZD permet une prise de conscience des enjeux écologiques et je suis très fière d’être l’écolo que je suis grâce à cette première étape symbolique !

  1. Quelles recettes, astuces du quotidien peux-tu donner aux lecteurs du blog ?

 

Il y a des choses très simples et facile à mettre en place qui permettent de réduire drastiquement sa poubelle : un composteur, un STOP PUB, plus de jetable, du lavable (gourde, boîte, mouchoirs, bocaux, sacs en tissus etc …), pensez toujours seconde main en priorité afin d’utiliser des ressources déjà existantes, cuisinez de saison, simplifiez-vous la vie ! Ah oui et il y aussi un geste fort qui me tient à cœur et permet d’être acteur de la transition écologique tout en soutenant l’éthique animale : arrêtez la viande (réduire fortement si vous ne souhaitez pas ou ne pensez pas pouvoir le faire). Mais à bas la perfection, la charge mentale reste très féminine et tout gérer repose bien souvent sur les femmes. Alors un pas après l’autre, avancez en famille, soyez-vous aussi verts et solidaires ;-)

Quels livres, sites peux-tu conseiller si les lecteurs souhaitent approfondir le sujet ?

 

J’ai commencé le Zéro Déchet avec les livres de la famille (presque) Zéro Déchet et de Béa Johnson  … Il y en a depuis de nombreux disponibles … j’ai passé beaucoup de temps sur la toile à m’inspirer de ce que les personnes engagées dans cette démarche faisaient et puis j’ai adapté le tout à ma vie et mes envies ! J’en ai beaucoup fait au départ (cuisine, produits d’entretiens etc)  et puis j’ai commencé à m’essouffler alors j’ai poursuivi sur la voie du minimalisme (tiens oui désencombrer, s’alléger c’est une étape importante aussi et tu en parles régulièrement toi aussi !) en nous concoctant des menus simples et réconfortant, en simplifiant le goûter des enfants (un fruit c’est bien aussi non ?).

Merci Virginie ! On peut te retrouver sur ton blog Happy Virginie tu peux nous en dire 2 mots.

 

Ce blog c’est un livre ouvert sur mon univers, mon cheminement, ma transition écologique mais aussi nos voyages et nos tranches de vie. J’écris à chaque fin de mois une « rétro » des jours passés afin de garder précieusement au chaud dans ma boîte à souvenirs ce qui a rendu ce mois beau, grave ou léger … J’écris aussi mes colères, mes peurs et mes rêves … J’ai même écrit une lettre au Président de la République ! Ce blog c’est un peu de moi, beaucoup de nous et je suis heureuse quand il permet à l’un d’entre vous d’avancer, de réfléchir ou de se questionner … Vous y êtes les bienvenu.es, soyez en sûr.es.

Les quelques lignes qui suivent te permettent de t’exprimer librement... Fais passer ton message bienveillant :

 

« Tu as parlé de ma « mission » à transmettre la nécessité de changer le monde… Le mot est lourd, puissant, responsabilisant mais il est juste. En effet, je suis consciente d’être privilégiée par la vie, il est sans nul doute plus simple de voir le monde de ma place … Je suis née en France, dans une famille unie, j’ai un métier que j’aime, une maison, un jardin, un foyer aimant et bienveillant …  Néanmoins il me semble important de porter haut et fort des valeurs qui me sont chères, telles la solidarité, le partage et l’écologie. Pour moi tout est lié, vouloir un monde plus vert, c’est aussi aspirer à une société plus juste et solidaire en refusant les objets à bas coût produits à l’autre bout du monde dans des usines parfois insalubres. C’est vouloir MOINS mais mieux pour préserver les ressources naturelles de la terre, c’est préférer ÊTRE qu’AVOIR, c’est apprécier les expériences, les ressentis, l’ici et maintenant bien ancrée dans la terre, plutôt qu’accumuler et croire que c’est ça exister …

Le Zéro Déchet cela paraît déjà beaucoup alors qu’en fait c’est le début d’une autre histoire, d’un autre chemin dans lequel DEMAIN s’annonce plus vertueux et respectueux. Il y a des jours où je me sens inutile, impuissante face à l’urgence climatique, armée de ma gourde et de mes idéaux, je me sens alors bien petite pour révolutionner le monde ! J’aimerai tellement que les choses aillent plus vite parce qu’il est urgent de ralentir, il est essentiel de réduire … notre consommation, notre impact, notre capacité à tout détruire. C’est parce que je crois profondément en l’humain et ses capacités de résilience que ma gourde, mon bocal et moi continuons de partager, transmettre, éveiller et semer jour après jour, graine après graine … Et j’aime croire que parmi vous, une future graine de colibri aura peut-être germé à la lecture de ces quelques lignes … peut-être …»

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog