Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2016-07-29T06:00:05+02:00

Ruminations mentales

Publié par Delphine Basson Psychologue

 

 

 

Je vous invite à prendre là, quelques minutes pour vous.

Voilà, installez-vous confortablement, là, sur votre siège.

Ancrez votre dos, votre bassin sur le siège et prenez conscience de votre respiration.

Sentez l'air qui entre et ressort de votre corps.

[...]

Voilà, vous êtes prêt(e)s pour regarder cette vidéo.

 

Voyez comme les ruminations viennent et repartent à votre esprit.

Certaines sont rapides, d'autres lentes.

Certaines s'installent, d'autres repartent...

Ouvrez votre mental et laissez les ruminations entrer et partir

Accueillez-les paisiblement, là, comme quand on regarde les nuages qui se baladent dans un beau ciel bleu !

 

 

 

Vous venez d'être bercé(e) pendant 1:53 par un beau paysage....

Vous pouvez reprendre le cours de votre vie avec peut-être plus de légèreté !

Je vous souhaite de beaux nuages dans votre mental aujourd'hui !

Refaites maintenant l'expérience avec la musique, la sensation est toute autre...

 

 

 

Voir les commentaires

2016-07-28T06:00:37+02:00

Oui mais, Le film

Publié par Delphine Basson Psychologue
Présentation Wikipédia du film "Oui mais"

"Une adolescente de 17 ans mal dans sa peau entreprend une thérapie brève avec un psy chaleureux, compétent et plein d’humour.

Oui, mais… mélange de manière humoristique une intrigue sentimentale entre adolescents, les différentes étapes d’une thérapie et la description illustrée des mécanismes de l’inconscient. La thérapie décrite dans le film est une thérapie brève (et non une psychanalyse), avec ses multiples techniques : analyse transactionnelle, gestalt, hypnose ericksonienne, injonctions paradoxales, thérapie systémique, humour, visualisation.

Oui, mais... se distingue de la plupart des films mettant en scène une psychothérapie en ceci que son psy ne vit ni conflit ni évolution. C’était une volonté affichée de l’auteur de ne présenter de son thérapeute que ce qu’un patient en découvre quand il vient consulter, c’est-à-dire pas grand chose. Ainsi, même si l’on devine que Moenner est un homme comme les autres, avec ses souffrances et ses zones d’ombre, le film n’explore rien de son histoire. En procédant de la sorte, Yves Lavandier a pris le risque de frustrer le spectateur qui a souvent besoin d’en savoir plus sur les personnages importants d’un récit mais il voulait offrir un portrait, plus juste à ses yeux, de ce que peut être une psychothérapie."

 

 

La bande annonce

Pourquoi ce film ?

 

Bonnes approche et illustration de la relation triangulaire "Victime, Bourreau, sauveur".

Je vous rappelle d'ailleurs la référence bibliographique : le livre de Christel Petitcollin sur Amazon

 

 

JE peux changer mais je ne peux peux pas changer les autres ! "Ca sera formidable que les autres soient des automates que l'on pourrait changer avec une télécommande."

 

Il faut aider l'autre et pas le sauver : belle illustration du papillon et de sa chrysalide.

 

Pour mieux comprendre la vision des ados ! Film pour ados et adultes !

 

Bon film et bonne réflexion personnelle

Voir les commentaires

2016-07-24T06:00:50+02:00

Autohypnose : fleurs des champs

Publié par Delphine Basson Psychologue

Comme vous êtes nombreux à me demander des "exercices" pour pratiquer seul(e) ce que nous faisons en séance, je vous propose une première séance d'autohypnose.

Pour que chacun(e) puisse  se relaxer, se retrouver.

Je vous propose un thème, un lieu et une musique.

 

***

Installez-vous confortablement, pensez à décroiser vos membres et commencez à vous centrer sur vos mouvements respiratoires. Voilà.

 

Puis laissez-vous inspirer par l'image.

Autohypnose : fleurs des champs

Mettez en route la musique.

Fermez les yeux et visualisez, écoutez et ressentez dans votre corps, votre tête...

et laissez le film défiler sur votre écran mental.
 
***
Je vous souhaite un merveilleux rêve éveillé !
J'attends vos réactions !
 

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog