Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Articles avec #presse media catégorie

2018-01-14T11:37:05+01:00

grrr... c'est l'hiver

Publié par Delphine Basson Psychologue
grrr... c'est l'hiver

Les températures baissent tout doucement, ... la nouvelle vague de froid ???

En tout cas, je ne sais pas vous, mais moi je persiste à avoir froid tous les soirs vers 18 heures !!! Les personnes qui vivent avec moi me disent souvent que toute température en dessous de 25°C correspond à des températures négatives pour moi. Euh... oui, ils n'ont pas tord ! Alors, oui, je suis une frileuse et oui j'aime avoir chaud !!! Et comme je n'habite pas dans le sud de la France ou même idéalement sous les cocotiers, j'ai du mettre en place des stratégies que je vous livre ici dans un de mes articles de Zentonik publié en février 2017.

Et si par hasard, vous avez d'autres trucs et astuces pour ne plus avoir froid, je suis preneuse !!!

Voir les commentaires

2017-05-22T10:58:32+02:00

Etre différent dans la société actuelle

Publié par Delphine Basson Psychologue

Être plus âgée que son homme, et alors ?

Voici le sujet de ma dernière interview de Zankyou

 

"- Depuis le début de cette campagne présidentielle, Brigitte Macron est devenue la cible de bon nombre de commentaires sexistes venant de toutes parts. Pourquoi donc s'acharne-t-on sur elle ? Pourquoi lorsqu'une femme est plus âgée que son compagnon, cela est-il tout de suite suspicieux ? "

Un sujet délicat, qui interroge à nouveau sur la place de la femme dans la société actuelle !!!

Nous vivons dans une société où l’apparence est omniprésente. Il est très difficile d'être différent et de l'assumer. Je le constate régulièrement en séance, il en découle donc forcément le jugement et la peur du jugement. Dès que l’on est hors norme, hors convention, on dérange, on bouscule. Etre différent, c’est ne pas être dans la norme sociale, et ce, quelle que soit la différence et l'âge des personnes !!! Et ça commence très tôt : c'est la personne différente qui sera harcelée à l'école, au travail... 

On a tendance à juger aussi les personnes qui n’ont pas les mêmes valeurs de vie que soi. Les valeurs de vie, c’est ce qui est important pour soi dans la vie. Ainsi, si les conventions font partie de mes valeurs, je serai dérangé par cette différence d’âge du couple. Au contraire, si ma valeur fondamentale est la liberté, je laisserai chacun gérer sa vie et je ne serai pas perturbé.

"- Pourquoi, d'après vous, lorsqu'une femme est plus âgée que son compagnon, est-ce plus difficile pour l'entourage de "se faire" à cette idylle? "

Dans les 2 situations, le plus jeune est associé à la position de l’enfant, et le plus âgé à celle du parent.

Certains de nos comportements sont dictés par notre cerveau reptilien : c’est notre instinct primitif, instinct de survie pour répondre à nos besoins primaires.

Aux temps primitifs, l’homme et la femme avaient des tâches qui leur étaient attribuées. L’homme apportait la protection, la sécurité, la nourriture (chasse cueillette) et tous les biens matériels pour sa famille. La femme, elle, apportait le confort du logis, la préparation des repas et le maternage. Cette représentation est encore très présente dans les esprits aujourd’hui. Dans la représentation collective, il est plus logique d’imaginer une femme au foyer et l’homme au travail.

Si l’homme dans le couple est le plus âgé, il reste dans son rôle protecteur, prend le rôle du père qui accentue encore plus la protection mais cette différence sera mieux acceptée car la procréation est encore possible.

Si la femme est plus âgée que l’homme, elle est perçue comme une mère pour son conjoint et à certaines tranches d’âge la procréation n’est plus possible. L’homme, perd son rôle et sa virilité, dans la représentation collective, pour être associé à la position de l’enfant. Le couple peut alors être dénigré ou associé à une face cachée encore moins acceptable (par exemple c’est pour l’argent, il est homosexuel…).

Alors rappelez-vous bien :

Pour un réel épanouissement personnel , il est utile de se connaitre, d’écouter ses envies et ses besoins et d’être soi. Ne pas être dans un rôle et agir en fonction des autres et de leur jugement.

Et quelle que soit votre histoire d'amour, vivez la pleinement et soyez heureux !!!

Voici l'article de Zankyou. Partagez-le s'il vous parle et réagissez dans les commentaires, j'en serai ravie.  Bonne lecture !

Voir les commentaires

2017-04-02T16:57:57+02:00

C'est le printemps !!!???

Publié par Delphine Basson Psychologue
C'est le printemps !!!???

Ca y est, c'est le printemps ! Il fait beau...

 

On l'attendait tous ce fameux printemps. Il fait un peu plus chaud, les journées sont plus longues. Pourtant, on est fatigué, le "moral est en berne, malgré le soleil" comme j'entends en séance. Il est vrai que les intersaissons restent des périodes difficiles psychologiquement. Je constate, tous les ans, une très forte augmentation de mon activité psycho en mars avril. 

Alors il existe des activités faciles à faire pour rebooster son moral. C'est l'objet de mon dernier article dans Zentonik

Pensez aussi à faire une cure de magnésium marin !!!

Et vous ? Vous faites quoi pour rebooster votre moral ?

Delphine Basson Psycho

Voir les commentaires

2017-01-28T21:37:13+01:00

Réveillons notre enfant intérieur

Publié par Delphine Basson Psychologue

A l'occasion de la parution de ma dernière chronique dans zentonik, "25 astuces pour réveiller notre enfant intérieur" 

 

 

Réveillons

aujourd'hui notre

enfant intérieur !!!

Voir les commentaires

2017-01-19T19:37:08+01:00

7 conseils pour survivre à une relation à distance

Publié par Delphine Basson Psychologue

Comment survivre à une relation à distance ?

C'est la question que m'a posée, Isabelle Klein, journaliste au magazine Zankyou. Vous y trouverez 7 conseils pour vivre au mieux votre relation.

Dans cet article, j'aborde le point d'ancrage en PNL.

 

Ah... L'amour !!!

 

Cliquez ci-dessous pour lire l'article

N'hésitez pas à commenter !

Peut-être avez-vous d'ailleurs d'autres conseils à donner ou un témoignage à apporter ?

Delphine

Voir les commentaires

2016-10-15T06:00:00+02:00

Les croyances psychologiques

Publié par Delphine Basson Psychologue

Les croyances psychologiques ?

Mais qu'est-ce-que c'est ?

Pourquoi influencent-elles nos pensées, nos comportements ?

C'est ce que j'ai tenté d'expliquer dans une vidéo à la demande du Huffington Post. Un exercice intéressant mais difficile, un nouveau défi relevé qui me donne envie de continuer...

Et à la fin de l'article une petite synthèse sur un Mémo psycho !

Les croyances psychologiques

Voir les commentaires

2016-06-18T08:54:07+02:00

20 conseils de psy pour retrouver le moral quand il pleut

Publié par Delphine Basson Psychologue

Voici les conseils psy que j'ai publiés hier dans Zentonik...

 

Et comme vous êtes de fidèles lecteurs au blog, et que vous êtes nombreux à le lire en famille, je vous offre en exclusivité d'autres conseils testés et approuvés...

 

11. Faire un jeu de société en famille ou entre copains

12. Commencer un projet créatif (bricolage, peinture, scrapbooking...)

13. Se déguiser et décider qu'aujourd'hui, vu le temps... c'est Carnaval !!!

14. Aller au café et se faire un baby-foot endiablé

15. S'offrir des fleurs pour faire entrer de la couleur dans la maison

16. Demander aux enfants d'organiser un grand jeu dans la maison, type Chasse au trésor ou Fort Boyard (pendant la préparation, vous aurez une heure tranquille pour vous ressourcer puis vous passerez un bon moment tous ensemble)

17. Préparez avec les enfants un repas un peu spécial pour mettre un peu de fantaisie, comme par exemple un repas rouge et vert, ou un repas italien ou mexicain, ou un repas à l'envers (on commence par le dessert et on finit par l'entrée)

18. Aller quand même faire une rando sous la pluie, c'est vivifiant !!! et on peut ensuite se lâcher sur le goûter sans culpabilité

19. Faire un barbecue dans le garage

20. Celui que je dois tester prochainement à la demande générale : mettre un short et des baskets, et aller faire un foot ou un rugby avec mes Ptits gars... oui je sais la boue c'est bon pour la peau... mais je reste quand même une Fille !!! 

La vie n'est pas d'attendre que les orages passent, c'est d'apprendre comment danser sous la pluie!!


(et en Normandie, c'est plus facile qu'ailleurs...)

Voir les commentaires

2016-01-30T22:39:10+01:00

"Comment survivre au mariage de sa petite sœur ?"

Publié par Delphine Basson Psychologue

C'est la question qu'une journaliste de Zankyou, journal spécialisé dans le mariage, m'a posée. 

Dans cette interview, j'aborde essentiellement la notion de croyances psychologiques et d'estime de soi.

Voir les commentaires

2015-08-18T07:00:54+02:00

4 huiles essentielles pour un véritable bien-être

Publié par Delphine Basson Psychologue

Voici Zentonik... , "le nouveau magazine web éthique et écologique du bien-êtrede l’hygiène de vie au naturel et du développement personnel. Il a pour vocation d’aider les hommes et les femmes à mieux vivre grâce à des informations, des conseils pratiques, des techniques simples, des témoignages et des exercices. Zentonik veut offrir et partager avec ses lecteurs des outils pour mener une vie profondément positive, saine et naturelle. Le magazine vise à encourager une nutrition plus équilibrée et naturelle qui améliore la santé.

Les articles sont écrits par des spécialistes de nombreuses disciplines (médecins, psychologues, coachs, thérapeutes, etc.) et par des passionnés qui ont une expérience personnelle à partager. La richesse du site repose ainsi sur différents angles de vue complémentaires et de qualité."

... un site sympa, qui aborde de nombreux sujets passionnants.

Suite à la découverte du Blog, les webmasters m'ont contactée. 

Voici mon premier article rédigé !

Et vous, si vous deviez choisir parmi 4 huiles essentielles, vous choisissez lesquelles ?

Voir les commentaires

2015-07-15T07:00:47+02:00

Interview Cadremploi : positiver son stress

Publié par Delphine Basson Psychologue

Je suis ravie de vous présenter l'article de cadremploi sur le stress.

L'interview date de 2012. L'article porte plus sur le travail mais les conseils peuvent être utilisés dans toutes les situations du quotidien !

 

"5 techniques pour positiver son stress

 

Par Anna Massé 10 février 2014 | Réaction (Réagir)

Contrairement à l'idée reçue selon laquelle il serait uniquement néfaste, le stress peut être un véritable moteur. Il peut nous aider à dépasser les situations difficiles, à condition de savoir comment le positiver. Voici les conseils de spécialistes du stress pour les cadres qui se sentent dépassés.

Le stress est une réponse physiologique grâce à laquelle on peut s’adapter efficacement à une situation. «Il nous permet de contacter des ressources auxquelles nous n’avons pas accès en temps normal : une plus grande concentration, une plus grande réactivité... C'est une pression positive », explique Stéphane Felici, consultant coach formateur Orsys. Le stress devient négatif lorsqu'il s'installe de manière chronique ou lorsque son intensité n'est plus adaptée à la situation. Par exemple si au moment de prendre la parole en public le cadre perd ses moyens au lieu d’éprouver un léger trac. Positiver son stress, c'est avant tout apprendre à le réguler. « L'objectif est de pouvoir choisir quel degré de stress on va appliquer à la situation », souligne Stéphane Felici. 

1. Savoir reconnaître son stress et en identifier les causes

Le premier réflexe à adopter pour positiver son stress est de ne pas l’ignorer. « Parfois, les gens souffrent sans s’en rendre compte. C’est là que des symptômes risquent d’apparaître, comme la migraine ou les contractures musculaires », constate Delphine Basson, psychothérapeute. Être à l'écoute de son ressenti et en identifier les causes permet d'y répondre de manière adéquate. « Si l’environnement est anxiogène, il ne faut pas hésiter à communiquer avec son entourage afin de voir comment on va pouvoir agir sur la situation », souligne Delphine Basson. Exprimer ses craintes et ses limites, c’est déjà agir.

Découvrir toutes les formations en gestion du stress

2. Se concentrer sur le moment présent

Lorsqu'on est sous pression et qu'on a une tâche difficile à accomplir, il n'est pas rare que des pensées parasites augmentent notre niveau de stress : par exemple se remémorer une discussion houleuse avec son responsable ou anticiper un feedback négatif. Les spécialistes de la gestion du stress recommandent d'avoir recours à la "pleine conscience" afin d'éviter de penser à des situations susceptibles de perturber notre activité. « L’exercice permet d’apprivoiser son mental pour se recentrer dans l’ici et maintenant et de se couper du stress négatif », explique Stéphane Felici. Pour se situer dans le présent, le plus simple est de porter une attention particulière à ses sensations corporelles, et de se concentrer par exemple sur sa respiration (en favorisant la respiration ventrale qui a un effet apaisant) ou sur l'ancrage de ses pieds au sol. Une technique qui peut se pratiquer de manière curative ou préventive. 

3. Changer sa perception de l'environnement

Le stress négatif intervient souvent lorsque l’on se sent dépassé par les événements. Selon Stéphane Felici, changer le paradigme de la situation en adoptant volontairement un point de vue différent peut aider à transformer ce stress : « si un cadre souffre d'avoir à répondre à des clients mécontents, il peut décider de les voir non comme des antagonistes mais comme des personnes qui expriment une détresse. En changeant le rapport au facteur déclenchant, il reprend le pouvoir sur la situation et est capable d’apporter une meilleure réponse. » 

4. Travailler ses objectifs

Lorsque le stress est induit par une charge importante de travail, il est recommandé de déterminer des priorités. « Il faut pouvoir se fixer des objectifs clairs, sous la forme d’une action, d’un résultat et d’une échéance : terminer ce dossier pour vendredi, par exemple », conseille Delphine Basson. Un point de vue partagé par Yasmina Hardy, coach psychologue, qui pointe le risque de gérer plusieurs tâches à la fois sans but précis : « sous l’influence du stress, les cadres font parfois l’erreur de croire que zapper d’une tâche à une autre va leur permettre d’avancer plus vite, au risque de se sentir débordées. Se fixer des objectifs réalistes et progressifs permet de gagner en confiance et de s'impliquer davantage dans les tâches suivantes. » 

5. Se projeter de manière positive

Les situations de blocage sont souvent liées à des croyances négatives, notamment la peur de ne pas être à la hauteur de la situation. « Dans ces cas-là, on peut se reconnecter avec des situations de stress similaires que l’on a réussi à surmonter, les imaginer précisément ainsi que les sentiments positifs qui y sont associés. Il s’agit de se rassurer, mais aussi d’éprouver les sensations corporelles liées à ce bien-être », suggère Delphine Basson. Un procédé que recommande également Yasmine Hardy : « on peut utiliser un mot ou une image que l’on aura choisi pour se reconnecter à une situation de réussite. Cet état interne positif va nous permettre de puiser dans nos ressources et d’être proactif. » De la même façon, il est possible de visualiser une tâche terminée et d'imaginer la satisfaction que l'on en éprouvera."

Anna Massé © Cadremploi 

 

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog